Etoile Bleue St Cyr sur Loire : site officiel du club de foot de ST CYR SUR LOIRE - footeo

La Riche et Saint-Cyr brillent, Notre-Dame-d'Oé confirme

3 novembre 2014 - 07:49

La Riche et Saint-Pierre : un sacré final ! - (Photo NR, Hugues Le Guellec)

La Riche et Saint-Pierre : un sacré final ! - (Photo NR, Hugues Le Guellec)

Richelieu : 1 Azay : 1

Mi-temps : 1-0 Arbitre : M. Scattolini Buts : pour Richelieu, Marlière (22e) ; pour Azay, Poncin(80e).

Richelieu a trop vendangé devant la cage ridelloise pour mériter la victoire. Cela étant, Azay s'en tire bien, mais à la fin, pirouette de l'histoire, il aurait pu décrocher le succès en fin de match.
Les locaux se procurent une première occasion sur un corner de Blanchet, la reprise de Leboeuf passe de peu à côté de la cage de Benoist (4e). Richelieu met la pression pour faire plier d'entrée Azay et un nouveau corner de Blanchet met Benoist sur le gril (8e).
Blanchet ne sera pas heureux quand il tire sur la transversale (13e), puis la reprise de Leboeuf est contrée par Chevet.
Azay émerge à la 15e minute, Lefeuvre transmet à Boilet qui ne peut tromper Baron, vigilant (15e). Mais Blanchet remet ça avec ces coups de patte : coup franc et reprise de Marlière (1-0). Un très joli but et mérité.
Azay réagit enfin, mais sans adresse à l'image de Guerry qui ne cadre pas sa frappe (25e). Mais Richelieu est insatiable et une tête de Marlière rate la cible (29e), puis un raid de Neveu est stoppé héroïquement par Benoist qui sauve les meubles mais qui devra sortir à la pause, blessé. Ce sera Mlanao qui mettra les gants à la reprise…
En fin de mi-temps, Blanchet et Leboeuf seront malheureux face au gardien Benoist, boitillant…
A la reprise, un corner de Boilet et une tête de Bazin relancent Azay. Mais sur le contre, Leboeuf a la balle de match, mais Mlanao se révèle un… bon gardien.
Azay est plus compact et plus solidaire. Azay est un peu plus menaçant et se fie aux gants de Mlanao, impeccable encore devant Blanchet (73e).
A la 80e, cette solidarité est récompensée : coup franc de Millet, la tête de Poncin va en lucarne (1-1). A la 88e minute, Baron réalise l'arrêt décisif sur un coup franc vicieux de Lemoigne (88e).

AC Portugal : 2 Montargis : 2

Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Millet. Buts : à l'ACP, Berthe (45e), Le Bian (61e) ; à Montargis, Salles (50e), Laureiro (92e). Expulsion : Sorbier : 90+2.

Ce n'était pas la grande joie dans le camp montargois à l'issue de la rencontre car la victoire était à leur portée au vu des nombreuses occasions qu'ils ont pu avoir en seconde période.
Nous avons eu une première période intéressante avec des Montargois les premiers en action avec le coup franc de Laureiro frôlant le montant de Martinez (9e), ensuite, le centre de Sorbier et la tête de Salles mais Berthe détourne en corner (6e). Après avoir laissé passer la furia visiteuse, les Portugais vont se montrer dangereux sur trois occasions, la première par Edjekouane, sa frappe pied gauche étant stoppée par Ismail (24e), la seconde nouvelle intervention d' Ismail devant Berthe (58e) et enfin la troisième qui amènera le but de la tête de Berthe, suite à un coup franc de Edjekouane (45e).
La seconde période sera de moins bonne qualité technique avec de nombreux accrochages ce qui vaut à Rodriguez et Benchohra de prendre un carton jaune, alors que le rouge s'imposait. Les Montargois vont revenir au score par Salles qui contre le dégagement de Martinez, le ballon s'en va mourir au pied de son poteau (50e).
Forts de cette égalisation, les Montargois vont se créer deux nouvelles occasions par l'intermédiaire de Benchohra et Var, mais Martinez restera vigilant.
Enfin, arrive la 61e minute avec le but litigieux des Portugais. Hors-jeu ou pas, cela restera un mystère qui profitera à Le Bian dont le lob ne laisse aucune chance à Ismail.
La fin de la seconde période verra une déferlante montargoise pour revenir au score, mais par précipitation Sorbier (67e, 71e) et Var (74e, 82e) ne réussiront pas à tromper Martinez.
Nous sommes dans le temps additionnel, les Portugais croient à la victoire, mais le centre de Var était repris de volée par Laureiro permettant ainsi à son équipe d'arracher ce match nul parfaitement mérité (90+2).

 

Dreux : 2 Tours Nord : 1

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Ramzi. Buts : pour Dreux, Osman (69e) et N'Sengo-Tanga (74e) ; pour Tours, Guyot (8e).

Les hommes de Rachid Belkasmi, cueillis à froid, ont renversé les rôles en « deux coups de patte ». La partie venait de débuter, depuis 8 minutes, Hamidat lançait Guyot en profondeur, une pichenette de ce dernier pour éliminer Cacérès et les Tourangeaux menaient au score (1-0).
Juste avant la pause, Cacérès était sauvé sur sa ligne par sa défense. Le retour des vestiaires était favorable aux locaux, Diego Pineau obligeait le gardien tourangeau à dégager en corner (57e).
À force de peser sur la défense, celle-ci était prise à défaut, sur une magistrale passe de Diego Pineau vers Osman, ce dernier faisait trembler les filets adverses et égalisait (1-1, 69e). À peine cinq minutes plus tard Dreux doublait la mise avec un corner direct de N'Sengo-Tanga (2-1, 74e). Aït Errami (76e) et Gueye (90e), manquaient le break.

Vierzon : 0 Notre-Dame-d'Oé : 2

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Pereira. Buts : Berteaux (39e), Khachba (46e).

Les Oésiens ont remporté une victoire en terre vierzonnaise car plus réalistes devant le but et surtout, beaucoup plus rigoureux dans leur implication collective. Après quelques chaudes alertes devant leur but (17e, 33e), où l'efficacité vierzonnaise était déjà en défaut, ils se reprenaient et sur un duel gagné de la tête par Piqueras, le ballon parvenait à Berteaux qui d'un tir croisé donnait l'avantage à son équipe (39e).
La seconde période débutait en fanfare pour les Oésiens sur une balle gagnée par Berteaux dans la surface, Khachba héritait du ballon et marquait le but qui assurait une victoire méritée pour son équipe face à une formation vierzonnaise bien pâle offensivement

La Riche : 4 Saint-Pierre : 2

Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Chabot. Buts : pour la Riche, Da Cunha Pereira (47e), Benbedra (75e, 90+5), Bastaert (90+2) ; pour Saint-Pierre, Dédé (83e, 88e).

Après deux défaites consécutives en championnat et en Coupe du Centre, La Riche se devait de se laver la tête. Dix buts encaissés en deux matchs, ça faisait désordre. Preuve que le potentiel de l'équipe n'est pas encore au maximum. Coach Antunes a recadré tout ce petit monde, en partie, car la défense en a pris deux. Mais l'attaque a, elle, fait fort !
Une première période gentillette pour un derby calme. Deux occasions à une pour l'équipe locale : Benbedra et Fanne (28e et 34e) ne seront pas plus heureux que Dédé (27e) à la finition.
Au changement de camp, la donne est tout autre. Un suspense à vous couper le souffle avec six buts à la clef. Da Cunha ouvre le score à la réception d'un coup franc de Darchen (1-0). Benbeddra et Orgelin sont à deux doigts d'en rajouter un autre (57e et 58e). Guillot inquiète aussi Kikouanh (62e). Le gardien des Canaris sort le missile de Benbedra et la tête de Fane (62e et 65e).
Saint-Pierre répond par Silvestre et Bela qui tirent au-dessus et sur Boutantin (67e et 70e).
Benbedra profitera d'un mauvais contrôle d'un défenseur visiteur pour venir marquer le deuxième but (2-0). Les Verts de La Riche allaient alors encaisser deux buts coup sur coup contre toute attente, par Dédé. Le dilettantisme larichois était puni.
Mais les Verts s'amusaient comme des petits fous et ça faisait plaisir à voir : Bastaert arrache le 3-2, puis le funambule Benbdera, briseur de défenses, ira de son doublé (dix buts en neuf matchs). Fin du récital. Un match référence pour les Verts.

Saint-Cyr : 3 Épernon : 0

Mi-temps : 3-0. Buts : Drux (11e sp, 42e), Rieffel (30e).

Les Saint-Cyriens sont chez eux, et ils le montrent. En effet, ils attaquent fort dès le début et parviennent à se créer une belle occasion à la 11e minute de jeu. Ménager tire devant le but, et ce n'est pas la main du gardien d'Épernon qui l'arrête, mais celle d'un de ces défenseurs, Hardouin.
Celui-ci écope d'un carton jaune, et Saint-Cyr d'un penalty, concrétisé dans la foulée par Drux. Le score est ouvert et les locaux donnent le ton.
Bien décidés à continuer sur leur lancée, ils attaquent de plus belle et font mouche à nouveau à la 30e minute, avec une frappe de loin de Rieffel, qui vient trouver la lucarne droite. Entre deux occasions saint-cyriennes, les visiteurs n'inquiètent réellement le gardien adverse qu'une seule fois, avec une reprise de volée qui vient taper dans le poteau droit.
Cependant, les locaux enfoncent le clou à trois minutes de la fin de la première période quand Marie-Louise déborde sur l'aile gauche et centre, permettant à Drux de s'offrir un doublé.
Après une première période riche en buts, la seconde semble plus fade, avec plusieurs occasions de la part de Saint-Cyr, mais aucune concrétisation. A noter aussi le deuxième carton jaune reçu par Hardouin et la blessure de Ménager, à la 20e minute de jeu.

La Chaussée : 2 Chambray : 1

Mi-temps : 1-1. Buts : pour La Chaussée, Avdic (13e), Cabo (85e) ; pour Chambray, Gatillon (10e).

Les locaux ont la première occasion d'ouvrir le score : Ouzaïd trouve le poteau droit de Pasquier. Réaction immédiate des Chambraisiens qui vont ouvrir le score sur un corner, marqué de la poitrine par Gatillon.
Sur un sursaut d'orgueil, les Chausséens vont égaliser par Avdic, sur penalty, après une faute du gardien sur Cado.
La deuxième période sera le reflet de la première, à savoir des actions offensives et rapides menées respectivement par chaque camp. La plus flagrante sera à l'actif des visiteurs, qui mirent Goglu à contribution en déviant en corner, sur un tir excentré des 30 m et sur des balles arrêtées qui mirent plusieurs fois le feu dans la défense. Suite à un contre, Ouzaid va lancer en profondeur Cabo, qui va esquiver la défense, pour tromper le gardien adverse.

 

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 16 Dirigeants
  • 7 Entraîneurs
  • 19 Joueurs
  • 38 Supporters